régime cétogène happyblooming

Régime Cétogène : une solution contre le Cancer?

Share

Voici ma traduction d’un excellent article de Chris Wark à propos du régime cétogène et de son éventuelle incidence sur le cancer (Cf. son site Chrisbeatcancer)

J’ai découvert ce père de famille à ses débuts sur Youtube alors qu’il se battait quotidiennement contre un cancer du colon stade 3. Il avait alors une trentaine d’année. Aujourd’hui il est guéri et ne s’est jamais mieux porté. C’est un homme qui inspire confiance, qui sait de quoi il parle, il se documente énormément et donne la parole à d’autres personnes ayant elles-même survécu à un cancer grâce , entre autre, à une alimentation choisie.

Chris Wark et sa famille

L’article met en évidence la nocivité à long terme du régime cétogène malgré un engouement prononcé ces dernières années dans les milieux de la diététique et du sport.
Il insiste sur la différence entre un régime choisi dans le but d’une perte du poids et celui choisi suite à une volonté d’adopter un mode de vie sain.
Puis, en se basant sur différentes études récentes, il montre que le régime cétogène ne peut être associé à un mode de vie sain et encore moins avoir un quelconque impact positif dans la lutte contre le cancer.

J’espère que ma traduction reflète au mieux le texte d’origine, bien que j’aie pris quelques libertés lors de l’énumération des différentes études de ne traduire que les lignes essentielles. Vous pouvez bien entendu vous référer à l’article d’origine dès que vous le souhaitez en cliquant sur ce lien: The Evidence Against the Keto Diet for Cancer.

The Evidence Against the Keto Diet for Cancer

Le régime cétogène a été le régime le plus cherché sur Google en 2018. Si vous ne savez pas ce qu’est le régime cétogène, il y a une tonne d’articles en lignes pour vous l’expliquer et donc l’auteur ne rentrera pas dans les détails ici. Juste en gros, c’est un régime basé à 70-80 % sur les lipides, une quantité « modérée » de protéines et quasiment pas de glucides.

Un régime cétogène est censé maintenir le corps en cétogénèse 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, niveau de cétones qui peut se mesurer quotidiennement par analyse urinaire. La cétogénèse est difficile à maintenir et le terme de « régime cétogène » est actuellement utilisé n’importe comment pour parler en fait d’un simple régime alimentaire faible en glucides, alors qu’il n’y a pas de réelle cétogénèse.

Si vous pensez manger selon un régime cétogène et que vous ne mesurez pas votre indice de cétones, alors vous n’êtes sans doute pas en cétogénèse et ne mangez donc pas selon le « régime cétogène ».

L’auteur pensait que le régime cétogène pouvait être un bon régime anti-cancer pour certaines personnes, mais il a changé d’avis…

régime cétogène happyblooming

Avant d’aller plus avant, il est important de préciser : l’obésité est la seconde cause majeure de mortalité. Si vous êtes en surpoids, retrouver un poids correspondant à votre IMC améliorera votre état de santé, diminuera vos risques de cancer et de maladies chroniques. Aucun médecin ne vous dira jamais le contraire.

Il est aussi admis que n’importe quel régime pour perdre du poids améliorera votre état de santé, à court terme. Les bénéfices en seront une diminution de l’inflammation, du niveau hormonal, de la pression sanguine, du cholestérol et de la glycémie, ainsi que la possibilité d’inverser le diabète de type 2, et bien plus encore.

L’auteur insiste : toutes les méthodes pour perdre du poids amélioreront votre état de santé à court terme.

Vous pouvez par exemple perdre du poids grâce à la prise de drogue. Et tous les problèmes de santé liés à votre surpoids disparaîtront, car vous aurez perdu du poids. Par contre une personne censée ne pourra attribuer les bénéfices de cette perte de poids au fait de se droguer, parce que c’est nocif, insoutenable et qu’à long terme cela causera d’importants dommages à votre corps… ce qui nous amène au régime cétogène.

régime cétogène happyblooming

Il n’existe pas sur cette planète une population qui, suivant une régime cétogène, jouisse d’une exceptionnelle santé ainsi qu’une belle longévité. Même les inuits/esquimaux ne sont pas en réelle cétogénèse, et ils ne font pas de vieux os. Ce n’est pas un modèle à imiter.

Une étude de 2018 a montré que les personnes suivant un régime pauvre en glucides voyaient leur espérance de vie diminuer (4 ans en moyenne), à moins d’avoir une telle alimentation mais végan. Voici un extrait de la conclusion :

« Une alimentation faible en glucides favorisant les apports protéiques et lipidiques d’origine animale comme l’agneau, le bœuf, le porc et le poulet, est associée à une mortalité plus élevée, tandis que préférer des protéines et des lipides d’origine végétal provenant de légumes, noix, beurre de cacahuète et pain complet, participe à une mortalité plus faible… »

Une autre étude de 2018 avance que les personnes ayant préféré le régime le moins riche en glucides augmentent leur risque de mortalité de 32 % quelle qu’en soit la cause, contrairement à ceux ayant préféré le régime le plus riche en glucides.

Les chercheurs ont aussi découverts qu’un régime faible en glucides augmente le risque de mourir d’une maladie cardiaque de 51 % et celui d’un cancer de 35 %, comparativement à un régime riche en glucides.

régime cétogène happyblooming

Description d’une étude faite par Nutrition Science Initiative (NUSI) […]
Pour résumer, un régime faible en glucides ou cétogène induira une perte de poids, mais pas autant qu’un régime faible en lipides. De plus il est désastreux sur le long terme, en augmentant le risque de mortalité.

De plus, on sait qu’une mise en cétogénèse à court terme, mais induite par 3 à 5 jour de jeûne à l’eau, engendre de nombreux bénéfices pour le corps comme l’autophagie, l’activation des cellules souche ainsi qu’une régénération du système immunitaire. Pour en savoir plus […]

Le régime cétogène face au cancer

Depuis plusieurs années, le régime cétogène s’invite dans les débats concernant le cancer, grâce au (ou à cause du) relayage de fausses informations circulant sur le web (sites, livres, marchands de programmes et de suppléments…)

[…]

Plusieurs études ont mis en évidence que des rats, sur lesquels on avait implanté des gliomes humains (c’est-à-dire des tumeurs cérébrales humaines), avait survécu plus longtemps avec une alimentation cétogène. Après leur publication, l’engouement frénétique de la lutte contre le cancer pour la cétogénèse commença.

Ces études semblent prometteuses pour les rats… pas pour les humains.

régime cétogène happyblooming

2011 – une étude montre que sur 16 patients atteints de cancer à une stade avancé, le régime cétogène « a pu améliorer certains aspects de vie et paramètres sanguins » mais ils n’ont pas vécu plus longtemps et aucun n’a été guéris.

2012 – des rats avec implants de tumeurs cancéreuses ont atteint une rémission complète en suivant un régime cétogène couplé de radiations. Les rats ayant suivi un régime cétogène seul sans aucune radiation ont survécu 5 jours de plus que ceux qui suivaient un régime normal.

[…]

2012 – Une étude montre que les cellules cancéreuses peuvent se nourrir de corps cétones. En dépit du très répandu mythe que« les cellules cancéreuses ne peuvent pas utiliser le gras comme carburant », elles le peuvent pourtant et sûrement. Beaucoup de cellules cancéreuses sont métaboliquement flexibles. Si vous les privez de glucose, cela peut les affaiblir et les ralentir pendant un temps. Mais rapidement elles vont s’adapter en utilisant les acides gras (lipides) ou encore les acides aminés (composants des protéines, comme la glutamine) en guise de carburant.

[…].

Le régime cétogène peut accroître et accélérer le cancer

2017 – une étude découvre qu’une mutation génétique permet aux cellules cancéreuses d’utiliser les corps cétones pour croître plus rapidement. Cette mutation est présente dans 50 % des mélanomes, 10 % des cancers du colon, 100 % des leucémies à tricholeucocytes et 5 % des myelomes multiples (cancer s’attaquant aux os).

2018 – une étude montre que des souris atteintes de leucémie et traitées avec de la vincristine, […] avaient 92 % de taux de survie avec un régime faible en lipides contrairement à celles qui suivaient un régime riche en lipides avec un taux de survie de 17 %.

[…]

régime cétogène happyblooming

2018/19 – (en résumé) différentes études concluent qu’un régime cétogène accélérait la croissance du cancer, et que le gras (et non le glucose) était utilisé comme carburant par certains cancers cérébraux agressifs. […] De plus il n’y a aucune régression de la tumeur lors d’un régime cétogène seul.

[…]

2019 – une étude montre que les patients atteints d’un cancer de la prostate et ayant une alimentation contenant beaucoup de gras saturés avaient 4 fois plus de chance de mourir du cancer de la prostate que ceux qui avaient une alimentation contenant peu de gras saturés.

La plus importante étude sur le régime cétogène et le cancer

En décembre 2018, toutes les études sur le régime cétogène et le cancer ont été examinées et publiées. Il s’est avéré que les essais cliniques utilisant la cétogénèse pour résorber/guérir le cancer ont « largement échoué à prouver des effets qui prolongeraient la survie » Toutefois l’auteur suppose que le régime cétogène pourrait avoir un éventuel impact s’il est combiné avec de la chimiothérapie… mouais…

A maintes fois, il a bien été prouvé que le régime cétogène entant que monothérapie ne guéri pas le cancer, ni chez les rongeurs ni chez l’humain.

régime cétogène happyblooming

Selon l’auteur, voici bien la preuve qu’un régime anti-cancer doit être basé sur une alimentation majoritairement végétale, crue et biologique axée sur les aliments contenant le plus de nutriments anti-cancer comme les crucifères, l’ail, les baies, etc. (Cf. son livre) Pourquoi ? Parce qu’il connaît pleins de personnes qui ont survécu à leur cancer, lui-même inclus, qui ont guéri de toutes sortes de cancer à des stades différents grâce à cette exacte stratégie alimentaire. Il a interviewé plus d’une soixantaine de personnes.

Nous pouvons apprendre de l’expérience des autres

Si vous voulez réussir, et imiter ceux qui ont réussi, il vous encourage à adopter cette alimentation et les stratégies de guérison utilisées par la grande majorité des gens qui ont guéri de leur cancer. C’est pourquoi son site existe…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *