comment acidose combattre guérir alcaliniser corps équilibre acido-basique

Comment respecter notre équilibre acido-basique 2/2

L’acidose métabolique latente nous rend petit à petit malade. En effet, ce déséquilibre de notre chimie interne influe chaque cellule de notre corps et engendre des manifestations diverses pouvant aller de la simple fatigue à l’ostéoporose en passant par les sautes d’humeur et les calculs rénaux. La digestion des protéines animales est grandement responsable de cette perturbation acido-basique en produisant des acides forts qui ne peuvent être évacués que par les reins (les poumons ne s’occupant que des acides volatiles).  Mais serions-nous donc totalement démunis face à cette acidification perpétuelle? Eh bien, voilà la bonne nouvelle, notre organisme dispose effectivement d’un arsenal super efficace pour que son pH reste stable à tout prix, mais il faut aussi un peu l’aider… parce qu’on y tient quand-même!

1er front : interception

Grâce aux phosphates et aux bicarbonates (intracellulaires) et certaines protéines (extracellulaires) dans le plasma comme l’albumine qui capturent les acides et les poussent vers la sortie (reins, poumons, peau).
Et lorsqu’il n’y a pas assez de ces alliés parce qu’on ne mange pas assez de fruits et de légumes, les cellules sont obligées de s’automutiler, de sacrifier de précieux constituants pour fournir des éléments afin d’isoler l’acidité coûte que coûte. voire ostéoporose

2ème front : élimination

Pour neutraliser un acide, il faut une base, c’est-à-dire des minéraux alcalinisants: potassium, calcium, magnésium… contenus dans les végétaux, principalement dans les légumes.
Plus on consomme d’aliments acidifiants (la viande), plus on doit consommer de « bases » (les légumes).

Donc, Pour juguler l’acidose,
l’organisme va s’interposer grâce aux fruits – bicarbonates et acides organiques –
puis va neutraliser grâce aux légumes – minéraux (potassium, calcium, magnésium…) -.

comment acidose combattre guérir alcaliniser corps équilibre acido-basique

3ème front : régularisation

Les acides sont finalement évacués via les émonctoires, c’est-à-dire les organes d’élimination que sont les poumons et les reins (et, dans une moindre mesure, la peau et le système digestif).

« L’organisme élimine en grande partie l’excès d’acides par les poumons (voie respiratoires) et par les reins (voie urinaire). Pour la voie respiratoire, il est facile de s’en rendre compte par un simple constat : l’haleine du diabétique en acidose ou de la personne au régime hyperprotéiné, qui exhale une typique odeur d’acétone, c’est-à-dire de pomme aigrelette. Soit parce que le corps doit gérer un surplus d’acidité suite à un excès alimentaire ou d’alcool, soit parce qu’il manque de bicarbonates par insuffisance de fruits, de légumes, d’eau ou à cause d’une diarrhée par exemple. »

ce qu’on peut faire pour aider notre organisme

MANGER PLUS DE FRUITS
Comme on l’a vu plus haut, ils interpellent les acides et en plus ils sont riches en vitamines. Lorsqu’on manque de vitamines, les enzymes digestives fonctionnent moins bien, l‘assimilation des nutriments sera mauvaise et l’élimination des déchets incomplète.

MANGER PLUS DE LÉGUMES
Ils apportent des minéraux qui neutralisent les acides. Si vous n’êtes pas de prime abord un grand consommateur, introduisez les légumes progressivement, et quand ils sont cuits et/ou mixés, ils sont plus digestes.

DIMINUER LE SEL
Son nom compliqué c’est chlorure de sodium et le chlore c’est acidifiant.

ÉVITER LES CÉRÉALES RAFFINÉES
Elles sont pauvres en minéraux et en fibres. Ces derniers ne sont pas là juste pour faire joli, ils ralentissent le passage de sucre dans le sang et aident l’insuline à faire son travail.

comment acidose combattre guérir alcaliniser corps équilibre acido-basique

Manger moins de protéines animales en général.

MANGER TROP DE VIANDE FATIGUE LES REINS
« Lorsque l’on mange beaucoup de protéines animales, le corps doit les digérer. Cette opération génère beaucoup d’acides non assimilables et non excrétables par les poumons. Ce sont donc les reins qui s’en chargent. Méfiez-vous des régimes hyperprotéinés qui recommandent de consommer de grandes quantités de viandes. »

MANGER MOINS DE PRODUITS LAITIERS
Certains d’entre eux sont encore plus acidifiants que la viande. Ils renferment certes du calcium mais aussi beaucoup de phosphore, fortement acidifiant. Les produits laitiers constituent une source importante de sel : on peut doubler la quantité de sodium ingérée par rapport à la dose recommandée sans s’en rendre compte.

CUISINER AVEC RESPECT

« Il convient de respecter les vitamines, les minéraux, de dénaturer les moins possible les protéines, de conserver le maximum des enzymes présentes dans les aliments.
Donc de préférence, cuisiner à la vapeur ou à l’étouffée (casserole à feu doux, cocotte en fonte, papillote…) »

Les enzymes digestives sont indispensables pour digérer la moindre miette que nous avalons. Comme des petits ciseaux, elles découpent les grosses molécules en petites molécules assimilables par l’organisme. Seuls l’eau, les sels minéraux, les vitamines et les sucres simples sont digérés sans leur concours.
Les enzymes des aliments sont détruites à la cuisson. Pensez donc à consommer des crudités en début de repas et des fruits crus au cours de la journée.

comment acidose combattre guérir alcaliniser corps équilibre acido-basique

en résumé…

Les acidifiants :

Viande, poisson, crustacés, œufs, fromages, produits laitiers sont à consommer avec modération.
Ces aliments ne sont pas du tout acides au goût, mais le corps produit des acides minéraux forts lorsqu’il les digère. Ils acidifient.

Les alcalinisants :

Tous les fruits et légumes. A consommer en grande quantité.
Pour neutraliser un acide
, il faut des bases qui sont fabriquées par le corps à partir des minéraux (calcium, magnésium, potassium…) contenus dans les végétaux.
Certains féculents sont également légèrement alcalinisants : la châtaigne, la pomme de terre et les haricots secs. Ils neutralisent l’acidité.

Les aliments au goût acide/acidulé

Citron, cornichon, vinaigre… Ils ne sont pas acidifiants, au contraire !
Ils contiennent des acides faibles (citrique, lactique, acétique…) qui sont oxydés au cours de la digestion pour se transformer en bicarbonates. Et le bicarbonate ça fait du bien à l’estomac… et ça fait du mal à l’acidose!

comment acidose combattre guérir alcaliniser corps équilibre acido-basique

Passer à l’action pour lutter contre l’acidose!

Après avoir renforcer notre arsenal interne, il s’agit maintenant de faire travailler activement notre système d’élimination et de régularisation des acides.

Les poumons

Les poumons éliminent 90% des acides du corps, sous forme de gaz carbonique. Les acides dits faibles sont ainsi reconvertis en CO2 (acides volatiles) comme c’est le cas de l’acide citrique du citron ou de l’acide oxalique de l’oseille. Ils sont évacués sans aucun effort particulier, en respirant… il en va tout autrement pour les acides forts…

Les reins

Les reins s’occupent d’éliminer les acides dits forts (c’est-à-dire principalement ceux générés lors de la digestion des protéines animales). Mais ils peuvent être vite dépassés par les événements car contrairement aux poumons, les reins ont une capacité d’élimination d’acides très limitée au quotidien. D’où l’importance de boire régulièrement tout au long de la journée.

Par conséquent, faire du sport

« C’est le plus sûr moyen de stimuler tous les émonctoires du corps :
la peau (on transpire), la respiration (on respire plus vite), la diurèse (il faut boire beaucoup pour remplacer l’eau évaporée) et le transit (la plupart des constipations cèdent avec le sport). »

comment acidose combattre guérir alcaliniser corps équilibre acido-basique

Dans Le grand livre de l’équilibre acido-basique, Anne Dufour et Catherine Dupin vous expliqueront aussi comment réduire le stress, vous détendre quotidiennement avec des petits exercices simples mais efficaces de relaxation, de yoga et de réflexologie, apprendre à faire vos courses et comment cuisiner de bons petits plats avec de délicieuses recettes, tout  en organisant vos repas de la semaine selon des thèmes bien-être ciblés. Un guide pratique afin d’enrayer une acidose latente et de retrouver un peu plus chaque jour son équilibre acido-basique pour une meilleure santé.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *